Louis Sclavis

masterclasse
Conservatoire de Vincennes

Joëlle Léandre

Louis Sclavis est familier des poètes et des peintres, jazzman chambriste et baroudeur incendiaire. Du workshop de Lyon dont il a été un des furieux animateurs aux reflets et aux scintillements forgés par le clarinettiste, ce qui caractérise le son Sclavis est cette façon d’arpenter la liberté au sein du patrimoine jazz et improvisé. Sclavis continue de ne se reposer que dans la création, ou peut-être, la recréation de ses obsessions musicales en compagnie d’autres figures du jazz français comme Vincent Courtois ou Dominique Pifarely. Sclavis a pu rendre hommage au Duke dans l’album Ellington On The Air (IDA, 1992). L’élégance des lignes du Duc de Harlem n’est pas le moindre des nombreux traits qui lient le clarinettiste à l’histoire de la musique qu’il explore.

Masterclasse au Conservatoire à Rayonnement Communal de Vincennes, mercredi 03 février.

Joëlle Léandre
Joëlle Léandre

Louis Sclavis is familiar with poets and painters. We could see him as a chamber jazzman or a fiery adventurer. From the workshop de Lyon, of which he was one of the furious animators, to the reflections and sparkles forged by the clarinetist, what characterises the Sclavis sound is this way of exploring freedom within the jazz and improvised legacy. Sclavis continues to rest only in the creation, or perhaps, the re-creation of his musical obsessions in the company of other French jazz figures such as Vincent Courtois or Dominique Pifarely. Sclavis paid tribute to the Duke in Ellington On The Air (IDA, 1992). The elegance of the Duke’s lines is not the least of the many features that link the clarinetist to the history of the music he explores.

lien vers le site du festival

en partenariat
avec le CRC de Vincennes