Les Cithares plurielles
de Yaping Wang
et de Farnaz Modarresifar :

portraits croisés


création radiophonique

Les cithares plurielles / Anne Montaron et Yaping Wang © Margaux Rodrigues

Yaping Wang et Anne Montaron

conception : Anne Montaron
réalisation : Cyrielle Weber
prise de son et mixage : Alain Joubert
avec :
Yaping Wang, yangqin
Farnaz Modarresifar, santour

Remerciements à Ching-lo HSU
Photos : Margaux Rodrigues
Commande du festival Sons d’hiver

durée : 57 minutes

Yaping Wang est membre du groupe Circles de Jocelyn Mienniel, qui jouera au festival Sons d’hiver jeudi 3 février 2022 au Théâtre de la Cité Internationale à Paris.

Farnaz Modarresifar @ Margaux Rodrigues

Farnaz Modarresifar

سحر چون خسروِ خاور عَلَم بر کوهساران زد
به دستِ مرحمت یارم درِ امیدواران زد

« Lorsqu’à l’aube le roi de l’Orient planta son étendard sur les monts,
de sa main de grâce mon compagnon frappa à la porte de ceux qui espèrent. »

نگارم دوش در مجلس به عزم رقص چون برخاست
گره بگشود از گيسو و بر دل‌های یاران زد

« Lorsque la nuit dernière à l’assemblée ma Belle Figure se leva pour aller danser,
elle dénoua ses cheveux et noua le cœur des compagnons. »

Hafez de Chiraz, Le Divân, Ghazal 149
Traduction de Charles-Henri de Fouchécour, éditions Verdier.
(Texte récité par Farnaz Modarresifar)

« Elles ne se connaissent pas, mais vivent à Paris toutes les deux. Elles jouent de la cithare sur table, une grande famille d’instruments à cordes frappées rattachée au tympanon et au cymbalum. Yaping Wang joue du yangqin, la cithare chinoise. Farnaz Modarresifar joue du santour, la cithare persane.
L’idée nous est venue de mettre en miroir leurs univers et leurs parcours, en explorant avec chacune d’elles les ressources de leur instrument et la diversité des champs musicaux dans lesquels elles s’expriment : la musique traditionnelle de leurs pays respectifs, Taïwan et l’Iran, et l’improvisation libre, à laquelle elles sont venues grâce à la découverte de la musique contemporaine.
Cette heure passée avec Yaping Wang et Farnaz Modarresifar est un instantané sonore, un moment d’intimité des deux musiciennes avec leur instrument, saisi par les micros, dans l’environnement quotidien de ces musiciennes aventureuses et généreuses. »
Anne Montaron

logo 2022

Titres utilisés dans l’enregistrement :

YAPING WANG

. The Yangqin and the Wind
Disque avec Yaping Wang (yangqin)
et Didier Malherbe (flûtes, orgue à bouche)
> Mystery and Tremor (extrait)
> Lie Zi (extrait)

. Circles
(variations sur 5 tableaux de Fabienne Verdier)
de Jocelyn Mienniel
Avec Jocelyn Mienniel (flûtes, traitements électroniques) Naomi Sato (orgue à bouche « sho ») Yaping Wang (yangqin) Ingar Zach (percussions) Jozef Dumoulin (m’bira, traitements électroniques‬). Enregistré à l’Abbaye de Royaumont, le 17 octobre 2020

. Les Mondes d’ici (extrait)
de Didier Petit
avec Yaping Wang (yangqin) et Mike Ladd (voix). Enregistré au Festival Sons d’hiver, février 2021, théâtre Antoine Vitez – scène d’Ivry

. Trio Sature Day (extrait)
Avec Yaping Wang (yangqin) Michael Nick (violon)  Diemo Schwarz (électroniques). Session A l’improviste enregistrée le 13 mai 2019 à l’Alliance Française à Paris

FARNAZ MODARRESIFAR

. Abrak de Farnaz Modarresifar
pour santour solo

. Improvisation sur les modes persans
Enregistré pour Ocora, couleurs du Monde sur France Musique le 13 septembre 2021

. Addressing Butterlies (Petrichor Records)
 >
What I’ve written » (extrait)
 > Majnoon’s dream » (extrait)

. Improvisation Libre
Farnaz Modarresifar et Michiko Saiki
Enregistrée dans le cadre de la Voices of Women Residency à l’Abbaye de Royaumont, en Janvier 2020.

. Het Dal n°3 de György Kurtag
et Improvisation (extrait)                                               Avec Farnaz Modarresifar (santour) Marie Soubestre (soprano) Fiona Monbet (violon) Sven Riondet (accordéon). Enregistrés au Festival La Brèche à Chambéry samedi 3 avril 2021. 

Le santour de Farnaz © Margaux Rodrigues
le santour de Farnaz © Margaux Rodrigues
Share This